Comment s’assurer qu’une voiture d’occasion est en bon état? Les 10 points à vérifier

vérification des pneus d'un véhicule d'occasion

Vous savez comment se déroule l’achat d’un véhicule d’occasion en Allemagne et vous vous êtes décidés à acquérir un modèle de seconde, troisième ou quatrième main. Vous avez quelques inquiétudes ? C’est tout à fait légitime, acheter un véhicule d’occasion est un investissement qui n’est pas sans risques. Mais il est tout à fait possible de les minimiser. Pour s’assurer que la voiture est en bon état, il faut savoir exactement où et quoi regarder. Nous allons vous donner les 10 points clés, les points chauds à vérifier impérativement. Gardez les yeux grands ouverts !

Contrôlez l’entretien du véhicule, vérifiez le carnet d’entretien et les factures

En tout premier lieu, il faut constater l’historique du véhicule, son suivi, les révisions qui ont été faites. Réclamez l’ensemble des factures, vérifiez les tampons sur le carnet d’entretien. Il ne faut pas tergiverser sur ce premier point. Si le vendeur n’est pas en mesure de vous fournir un suivi clair du véhicule, décampez derechef. Pour une auto d’importation, il faut contrôler la provenance. Demandez ensuite, le contrôle technique si la voiture a plus de quatre ans, mais ne le prenez pas comme un facteur de bon état. C’est tout au plus, une preuve de la bonne volonté du vendeur mais en aucun cas, il ne peut remplacer les factures d’entretien. Il permet juste de s’assurer que l’automobile remplit les critères nécessaires à sa circulation.
Chaque marque de véhicule d’occasion a ses recommandations propres pour l’entretien, vérifiez celles de la marque et du modèle que vous désirez posséder. Remarquez chaque intervalle d’entretien, différents selon une essence ou un diesel. Ce n’est pas un détail, si le suivi a des trous ou s’il ne respecte pas les conditions du constructeur, stoppez net l’achat. Au moindre problème, un concessionnaire, un réparateur ou un acheteur vous fera remarquer ces manquements à l’entretien. Il est possible d’effectuer un entretien intermédiaire, vidanges et contrôles pour s’assurer que tout est en règle et qu’aucune pièce n’est défectueuse et n’est à changer. Attention, si le vendeur a réalisé ses entretiens lui-même, vous ne possédez aucune protection sur la qualité des pièces et des contrôles. Ce n’est en aucun cas une garantie pour l’achat. Si des réparations ont été faites, exigez les factures.

En passant par votre mandataire auto Stallion Motors vous êtes assurés d’acheter un véhicule en bon état.
N’attendez plus pour choisir votre véhicule rêvé !

Déposez votre demande de recherche

Observez tous les consommables

Réclamez les factures des consommables changés. C’est un point qui est souvent négligé et cela vous donne pourtant une idée de ce que vous allez devoir débourser d’ici peu. Que devez-vous prévoir comme frais supplémentaires à l’achat. Cela fait partie intégrante du prix car les frais seront engagés rapidement ! Si la voiture d’occasion a plus de cinq ans ou si elle a plus de 120 000 km au compteur (variable selon les modèles et les constructeurs), la courroie de distribution doit être changée. Si cela n’est pas le cas, négociez le prix dans l’optique du futur changement.
Regardez les plaquettes de frein, les disques de frein, le kit de distribution et… Les pneus.

Les dix points clé à vérifier pour une voiture en bon état

Scrutez l’usure des pneumatiques, demandez des pneus hiver ou 4 saisons

Les pneus ne doivent surtout pas parvenir aux joints d’usure et regardez s’ils sont de même marque sur les essieux. Si l’usure est irrégulière, il y a fort à parier que cela signifie un problème de parallélisme. Il faut que les pneus soient usés de manière identique. Encore une fois, négociez le prix ou n’achetez pas. Il est une chose à laquelle on pense rarement ; la roue de secours. Inspectez-là, est-elle neuve et est-elle de même dimension que les autres roues ? À partir du 1er novembre 2021, la législation sur les pneus hiver change. Ils sont désormais obligatoires dans 48 départements et à terme, dans toute la France. Si le vendeur ne possède pas de pneus hiver ou de pneus 4 saisons, c’est donc désormais un argument de négociation considérable du prix.

Évaluez l’état de l’ensemble de la carrosserie, dans les détails

Si le côté esthétique n’est pas forcément primordial, pour certains, il dénote néanmoins de l’attention et du soin que le propriétaire entretient pour sa voiture. Bien sûr, il faut mettre en perspective ses observations suivant l’âge du véhicule d’occasion, vous ne pouvez prétendre au même état entre une voiture récente et une voiture d’une autre décennie. Pourtant, il faut que vous gardiez en mémoire, que les rayures ou les enfoncements ne portent pas toutes le même préjudice, plus la voiture est haut de gamme, plus la rayure aggrave sa décote. On ne peut comparer une rayure latérale sur une Renault Twingo et sur une Porsche Macan. Jetez un œil sur la présence ou non de mousse sur les joints, cela vous indiquera si la voiture dort dehors. La carrosserie vous permet aussi de déterminer l’utilisation de l’auto, citadine, si les pare-chocs ont été sollicités ou grande routière, si la calandre, la face avant ont été soumises au gravillonnage. Enfin, si le coffre ou les portières se ferment mal, attention la voiture a peut-être été accidentée.

Faire un check complet du moteur

Excluez invariablement les voitures qui ont été accidentées

Veillez à ce que la voiture n’ait pas eu d’accidents. Si vous décelez des changements de pièces auto, phares, d’éléments de carrosserie, de pare-brise, de rétroviseurs, cela doit vous alerter. Comme nous l’avons préconisé, cherchez les moindres problèmes d’alignement ou de retouches des pièces de carrosserie. Il est essentiel de savoir qu’une voiture accidentée vieillira mal en rapport à une voiture non-accidentée, sa longévité sera moins grande et elle posera un problème à sa revente. Ne négligez aucun signe d’accrochages, ils peuvent masquer un endommagement plus sérieux de pièces mécaniques ou de châssis.

Épiez attentivement toutes les modifications

La voiture doit impérativement être d’origine. Ne vous laissez pas éblouir par une voiture tunée ou même une voiture modifiée et spécialement s’il s’agit du moteur. Même si vous êtes un amateur de modifications ou de tuning ! Vous vous éviterez des problèmes insolubles de garantie, d’assurances et les vices cachés qui permettent de se retourner contre un vendeur peu scrupuleux. Cela est également valable pour des voitures qui ont connu des « préparations moteur », admission, échappement, turbo ou reprogrammation. Méfiez-vous en plus que raison et assurez-vous du sérieux de la préparation. Au moindre doute, déguerpissez ! Le diable se cache dans les détails, si les jantes ne sont pas d’origine, interrogez le propriétaire et veillez à ce que cela n’ait pas entraîné d’autres modifications.

Vérifiez l’intérieur, l’état général, les sièges, les commandes électriques et vérifiez la climatisation

C’est un gros point de vérification sur lequel vous ne devez pas être avares de votre temps, cela vous donnera une vue d’ensemble du traitement subi par la voiture. À ce stade, nous cherchons tous, ou presque, une voiture bien entretenue. Les taches, les traces au plafond, l’état de la moquette, des tapis de sol et des sièges vous en donneront une indication claire et cela aura une nette répercussion sur le prix. Un kilométrage certifié ? Non ? Alors, c’est aussi un bon indicateur d’une falsification des kilométrages. Si l’usure du volant, du pommeau et levier de vitesse, des sièges ne correspond pas vraiment au kilométrage indiqué, renoncez à l’achat. Il y de fortes chances que le kilométrage indiqué ne corresponde pas au kilométrage réel. Installez-vous à toutes les places pour évaluer l’usure des assises et soyez attentifs à une possible humidité. La présence de condensation vous signalera un possible problème d’étanchéité. Faites tout fonctionner : les vitres, le dégivrage des vitres, les feux, les clignotants, les équipements électriques, les essuie-glaces, le chauffage et la climatisation. Cette dernière ne doit pas émettre d’odeur. Testez l’autoradio et la qualité du son, des haut-parleurs. Si la voiture embarque un GPS, faites l’essai d’un parcours, vérifiez la bonne réception satellite et les mises à jour.

Testez la voiture d’occasion dans les conditions habituelles de conduite

N’achetez jamais de véhicule sans l’avoir au préalable testé et pas moins de 15 minutes. Au démarrage, sortez et réinsérez la clé pour traquer un éventuel souci avec le Neiman, l’antivol qui verrouille la direction. Le compteur doit indiquer un ralenti de moins de 1 000 tours/minute et le démarrage doit être immédiat, sans hoquet.
Sur la route, dressez attentivement l’oreille et soyez à l’affût de tous les bruits : cliquetis, ronronnements, sifflements, tout ce qui peut vous sembler inhabituel. La tenue de route doit être impeccable, la voiture ne doit pas vibrer ou tirer sur un côté. Les vitesses doivent passer sans heurts, l’embrayage doit fournir une résistance adéquate. Testez-le de la sorte, passez du point mort en quatrième et relâchez lentement la pédale d’embrayage. Si la voiture cale, c’est bon signe, sinon l’embrayage est suspect et ce sera sûrement rédhibitoire pour finaliser l’achat. Contrôlez les freins et la distance de freinage, et ce, de manière la plus sèche possible comme lors d’un freinage d’urgence.

Les dix points clé à vérifier pour une voiture en bon état

Ouvrez le capot, faites un check complet et rigoureux du moteur, Recherchez les éventuelles fuites, inspectez le circuit de refroidissement et l’état de la batterie

Vous ne pouvez pas faire l’économie d’une inspection des points mécaniques. C’est indispensable. Faites-le si possible après un essai routier. Les niveaux de liquide de refroidissement, de liquide de frein, de lave-glace et les niveaux d’huile seront autant d’indices sur le soin apporté au véhicule. Décelez les éventuelles fuites, spécialement d’huile. Si la voiture est immobilisée depuis un moment, elles sont faciles à observer, sinon, attendez un peu pour dresser un constat définitif. Il ne doit pas y avoir de traces d’huile sur le moteur, elles prennent généralement la forme d’une surface graisseuse ou de poussières. Regardez l’état de la batterie, elle ne doit pas afficher des traces blanches sur ses bornes. Si vous le pouvez, inspectez les traces de corrosion sur les soubassements et assurez-vous que les protections moteur sont présentes et non endommagées.

Faites appel à un spécialiste

Eh oui, rien ne remplace l’expérience et l’expertise. Si vous le pouvez, faites-vous accompagner par un professionnel rompu aux achats de véhicules d’occasion. Déjà, dans le cadre d’un import, il saura par exemple, où trouver une voiture d’occasion en Allemagne. Il sait déchiffrer les signes avant-coureurs et ceux qui ne trompent pas. Il peut dénicher les défauts, les manques ou les futures réparations à prévoir. Il saura évaluer le prix et sa crédibilité par rapport à l’usure du véhicule. C’est une donnée pas toujours quantifiable même avec la cote et l’Argus. Il connaît également les défauts relatifs à chaque modèle. D’ailleurs si vous ne pouvez vous faire accompagner, consultez la presse spécialisée, les blogs, les publications sur le sujet pour vous instruire des défauts spécifiques au modèle que vous convoitez. S’ils sont trop nombreux, préférez-lui un modèle plus fiable. Si un doute subsiste, exigez une révision ou un examen chez un spécialiste avant toute signature. Certains points clés ne sont accessibles qu’avec le matériel nécessaire. Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion auprès d’un particulier, vous pouvez également souscrire une assurance couvrant les ennuis mécaniques. Les véhicules d’occasion peuvent-ils bénéficier d’une garantie ? Si une garantie du véhicule d’occasion est disponible, souscrivez-y sans tarder. Enfin, si vous achetez une voiture d’occasion importée, n’omettez jamais de faire les démarches préalables adéquates et renseignez-vous sur le rapatriement d’un véhicule de l’étranger. Ne croyez pas qu’il suffit de prendre le volant et de rentrer… L’Europe n’est pas tout à fait achevée…

Achetez une voiture moins chère et 100% en sérénité c’est possible !
Stallion Motors c’est : +2600 clients ✅ noté 4.9/5 ⭐️ +10 ans d’expérience

Déposez votre demande de recherche

Ce qu’il faut retenir

  1. Contrôle du carnet d’entretien et des factures
  2. Observation des consommables
  3. Assurez vous de l’usure des pneus
  4. Évaluation de l’état de la carrosserie
  5. Toujours exclure les voitures accidentées
  6. Épiez les modifications
  7. Vérification de l’intérieur, l’état général, des sièges, des commandes et de la climatisation
  8. Test du véhicule sur route pendant au moins 15 minutes
  9. Vérification du moteur. Recherche des éventuelles fuites, test du circuit de refroidissement et de l’état de la batterie.
  10. Faire appel à un spécialiste

 


 D’autres articles que vous devriez lire : 


Commentaires récents